Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de La Granvillaise

Désarmement de la Granvillaise

25 Novembre 2014, 12:29pm

Publié par AVGG

Arrivée petit matin, elle est là arrimée au quai du commerce on lui a fait une place entre deux chalutiers ! Faudrait pas oublier qu’en son temps elle raclait les fonds dans la baie pour ramasser les huitres sauvages ! Alors la pêche hein ! Elle y a bien sa place non ?

Salut les gars ! Il y a déjà du monde sur le pont et çà remonte déjà du matos du carré il s’étale d’ailleurs. Comme çà, ça parait être le boxon mais bien organisé.

Pas le temps d’entamer une discute, on est direct employé à la manœuvre et vas-y charge le plateau de la grue ! Tu poses çà là ! Vas-y envoie tu peux remonter ! Hé attention ne restez pas en dessous !

Voilà c’est parti la dame va quitter ses habits de mer, s’alléger de sa voilure, lâcher du lest, larguer du gréement, c’est vrai qu’elle en a porté du monde cette saison et tiré des bords. Bon ! Parfois le moteur lui a été utile mais elle et lui ne se quittent pas ils resteront ensemble cet hiver.

Bon les gars le temps ce n’est pas top mais çà semble tenir et si on avance comme c’est parti on aura peut-être pas besoin de revenir demain !

Vu comme çà, ça donne de la guache et on s’y met un peu plus. C’est vrai qu’il y a du monde et tout au long de la journée ça n’arrêtera pas d’aller et venir. Nous qui venons pour la première fois nous allons côtoyer beaucoup d’adhérent ainsi nous prenons notre premier bain d’AVGG et il est plutôt agréable. Sauf que là Bruno m’a demandé de défaire une poulie de lui ôter son axe pour passer ensuite le cordage, et là j’en « chie » pour faire glisser cette boucle durcie par l’eau de mer.

Café ! Bonne pioche çà tombe bien j’ai sué mon ptit dej sur cette foutue poulie et sa corde !

Et le ballet des bras reprend sa chorégraphie Patrick nous briffe pour que les gestes et placements soient concrets et cohérents. A la fin on ne s’éparpille pas et çà avance et malgré tout ce monde chacun joue de sa partition, efficacité, efficacité !

Maintenant c’est la toilette de la dame en bas comme en haut, et vaut mieux être sur le pont qu’au carré, là c’est eau et javel et vas-y que je te désinfecte ! Elle est si sale que cela la Granvillaise ? Non mais au printemps elle sera prête pour reprendre la mer nickel/chrome.

Fin de cette journée bien rythmée tout ce qui devait remonter au local à Donville s’y retrouve au sec.

Et elle, elle va où pour ses quartiers d’hiver ?

Tu vois le Marité en face ? C’est là elle va se lover tout contre lui !

Larguez tout ! Eric à la manœuvre pour sa dernière traversée saisonnière du bassin et la voici amarrer pour son hivernage.

Salut à tous au printemps on la ré-apprêtera la belle dame de Granville.

Granville le 8 novembre 2014

Jean Lequertier

 Désarmement de la Granvillaise

Voir les commentaires

LA GRANVILLAISE AU DEPART DE LA ROUTE DU RHUM

5 Novembre 2014, 10:45am

Publié par AVGG


SAMEDI 1er DECEMBRE 11H00
La Granvillaise quitte le Hérel, direction St Malo. La météo avait annoncé du SW faible : elle ne s'est pas trompée. Nous voici partis pour 4 bonnes heures de Taillevent/Diesel.
Arrivée à St Malo : c'est déjà la foule sur les quais et sur l'eau. G90 se fraye un passage parmi l'essaim de semi-rigides fortement motorisés. Il faut dire que c'est la sortie du port des « ULTIM », immenses trimarans de plus de 30 mètres de long. Nous devons montrer patte blanche devant des tas d'embarcations plus ou moins officielles qui ne veulent pas qu'on rejoigne le coffre qui nous a été assigné, au pied de la gare maritime. Heureusement la Granvillaise est connue à St Malo et nous parvenons enfin à ce coffre si attendu, suivie un peu plus tard par le Courrier des Îles et la Neire Maôve, et d'autres vieux gréements dans la nuit.

DIMANCHE 2 DECEMBRE
Météo : pluie et vent de SW assez fort. Lever assez matinal, l'organisation nous ayant informé que le traiteur pouvait nous livrer dès l'aube et que nos clients devaient embarquer à partir de 10H30.
Heureusement le programme a un peu de retard et l'équipage peut apprécier le soleil sous le vent des 2 car-ferries tout près. Arrivent dans l'ordre : approvisionnement gastronomique de nos clients, le maître d'hôtel ( prévu pour préparer et servir le lunch) et enfin nos clients, élégamment vêtus d'une même veste de quart avec mention de leur société et du logo « Route du Rhum 2014 ». Les 19 personnes prévues ne sont plus qu'une quinzaine de personnes, compte tenu des prévisions météo peu engageantes. Le reste du groupe embarque sur La Cancalaise.

Les 2 bisquines feront route ensemble. Le programme concocté par Eric notre capitaine (route sur le Cap Fréhel, mouillage abrité au pied du Fort Lalatte et déjeuner tranquille tout en regardant les concurrents arriver) est rejeté par le boss du groupe : cap sur la pointe du Grouin et la ligne de départ. Le vent monte, les nuages menacent. Les 2 bisquines, toujours au moteur, décident d'enfreindre le règlement et montent leur grand voile pour se stabiliser et permettre à nos clients de retrouver leurs couleurs.
13H00 Ainsi gréés nous rejoignons la zone nord de la ligne de départ, là où sont les multis,
13H30 Petits fours, huîtres, vins blancs et maître d'hôtel (tout pâle d'avoir ouvert 2 bourriches d'huîtres dans le carré) sont montés sur le pont. Bon appétit à tous !
14H00 Top Départ. En l'espace de quelques minutes, nous sont passés devant tous les gros multis
(GV 2 ris) et plus loin dans le Sud les autres concurrents peinent à remonter au vent. Les premières gouttes arrivent: le lunch est vite conclu et descendu dans le carré. Retour à St Malo.

Sur la route, zodiac en panne de moteur avec 5 passagers à bord : 2 montent à bord et remorquage jusqu'à St Malo.
17H00 Retour sur notre coffre et rapatriement de nos passagers à terre. Fin de la prestation de la Granvillaise et de son équipage. Le reste de la soirée à St Malo fait partie de la vie privée des équipiers et ne regarde personne.

LUNDI 3 SEPTEMBRE
Le crépitement de la pluie sur le pont n'incite pas l'équipage à sortir de son duvet, d'autant que la météo c'est BMS 6/7 Beaufort et pluie. 11H30 Fin de la pluie, le vent annoncé n'est pas là. La Granvillaise (équipage réduit à 6 personnes) quitte son mouillage : taillevent 2 ris, petit foc (on ne sait jamais ! cf BMS), vent W/SW 25 noeuds. C'est les vacances ! D'autant que nos clients de la
veille nous ont laissé pas mal de bonnes choses et quelques bouteilles.
16H30 Arrivée dans le bassin du port de Granville et dernière navigation de la Granvillaise pour 2014.
René LEROUX,
équipier.

LA GRANVILLAISE AU DEPART DE LA ROUTE DU RHUM
LA GRANVILLAISE AU DEPART DE LA ROUTE DU RHUM
LA GRANVILLAISE AU DEPART DE LA ROUTE DU RHUM
LA GRANVILLAISE AU DEPART DE LA ROUTE DU RHUM

Voir les commentaires

les derniers travaux de Guy pour la Granvillaise

1 Novembre 2014, 21:01pm

Publié par AVGG

Un grand merci à Fred pour ses compétences et son professionnalisme

Les trois premières photos montrent le tournage d'un cabillot.

Les deux suivantes concernent la réalisation du support de la barre de secours ; cette pièce est uniquement soudée par point pour pouvoir la modifier après essai ;

il manque à souder sur les vis les tiges de manœuvres donc aucun outil ne sera nécessaire pour le montage de cette barre.

Suivant l'endroit ou on va la ranger on mettra plus de temps à aller la chercher qu'à la monter

Donc cette barre sera montable en 5 secondes, peut être moins, on verra dimanche.

pour tout renseignement n’hésitez pas à me joindre.

Guy

Fabrication des cabillots, à la main comme au bon vieux temps (photos 1-2 et 3) et du support de la barre franche de secours (photos 4 et 5)
Fabrication des cabillots, à la main comme au bon vieux temps (photos 1-2 et 3) et du support de la barre franche de secours (photos 4 et 5)
Fabrication des cabillots, à la main comme au bon vieux temps (photos 1-2 et 3) et du support de la barre franche de secours (photos 4 et 5)
Fabrication des cabillots, à la main comme au bon vieux temps (photos 1-2 et 3) et du support de la barre franche de secours (photos 4 et 5)
Fabrication des cabillots, à la main comme au bon vieux temps (photos 1-2 et 3) et du support de la barre franche de secours (photos 4 et 5)

Fabrication des cabillots, à la main comme au bon vieux temps (photos 1-2 et 3) et du support de la barre franche de secours (photos 4 et 5)

Voir les commentaires